Les deux économistes suédois ne s'attendaient certainement pas à de tels résultats lorsqu'ils ont lancé cette enquête inédite. L'Inde, la Jordanie, le Bangladesh et Hong Kong seraient les pays les plus racistes du monde. Autre surprise : les Etats-Unis, le Canada, et l'Australie rentreraient quant à eux dans le top trois des plus tolérants. L'enquête, révélée par le Washington Post, montre aussi la place médiocre de la France dans ce classement, dont la réputation de pays des Droits de l'Homme en prend un coup.

A l'origine, les deux chercheurs, Niclas Berggren et Therese Nilsson, voulaient à savoir si la liberté économique d'un pays avait influencé son niveau de tolérance. Mais comment mesurer le degré de racisme d'un pays ? Les économistes se sont tournés vers l'Institut d'études World Values Survey (Enquête sur les valeurs mondiales), qui mesure les opinions mondiales depuis des décennies. Parmi les dizaines de questions qu'il pose, l'une d'entre elles leur a semblé être un assez bon indicateur de tolérance. Le sondage demandait à plus de 80 pays quels types de personnes ils ne voudraient pas avoir comme voisin. Et parmi les réponses : "les gens d'une autre race*".

La France, pays le plus raciste d'Europe ?

Dans la carte réalisée par le journaliste du Washington Post à partir des résultats, les habitants des pays en bleu ont peu ou très peu choisi cette réponse, à l'inverse des pays en rouge. Les résultats sont édifiants. Les plus tolérants seraient donc les pays du Commonwealth (Angleterre, Australie, Canada) et l'Amérique latine. A l'opposé, on trouve l'Inde, la Jordanie, le Bangladesh, Hong Kong : dans ces pays, plus de 40% des répondants ont affirmé ne pas vouloir un voisin d'"une autre race", allant jusqu'à 71% au Bangladesh, un des pays les plus pauvres du monde (voir plus de résultats sur le site du Daily Mail).

L'Europe est un cas à part. "On pourrait s'attendre à voir les pays riches et éduqués d'Europe occidentale plus tolérants que leurs voisins de l'Est, à tort", remarque le Washington Post. "En effet, explique le journaliste, l'immigration et l'identité nationale sont de grandes et délicates question dans cette partie de l'Europe." Notamment en France, qui remporte le triste record du pays le plus raciste du continent : 22,7% des sondés ont répondu ne pas vouloir d'un voisin de "race différente".

Une mise en garde toutefois. Il est en effet fort probable que certaines personnes ont menti sur les réponses. Selon les pays, les habitants n'ont pas tous le même degré d'honnêteté sur les affaires raciales. "La volonté d'affirmer une telle préférence à haute voix n'est en effet pas la même", selon que l'on est Indien ou Suédois, note ainsi le journaliste américain. Disons donc pour ne pas nous tromper que les pays en rouge sont les plus susceptibles d'exprimer des attitudes racistes et les gens dans les pays bleus le sont moins. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Français ont une parole plus "libérée"...

*Le mot "race" vient de disparaître de la législation française, mais il reste en vigueur, et couramment utilisé, dans les pays anglophones.