C'est une visite "incognito", dont "les images n'ont pas été prises par l'Elysée ou des journalistes", insiste i>TELE, qui affirme n'avoir été mis au courant qu'après coup et "par hasard" de la sortie surprise de François Hollande. Les conseillers com' du chef de l'Etat ne sont toutefois à coup sûr pas mécontents, mardi matin, que son déplacement la veille au soir dans les locaux d'une association parisienne soit rendu publique par la chaîne. Quoi de mieux, quand on est à la peine dans les sondages, que de sortir du Château pour une séquence "proche du peuple" ?

Si les photos prises lundi vers 19 heures par des membres de l'association "Aire de famille", un centre parental situé rue Riquet, dans le 19e arrondissement de Paris, ne sont pas de la meilleure qualité, François Hollande n'aurait pas rêvé meilleure opération de communication. Celle, improbable, le montrant un bébé dans les bras, un peu gauche mais tout sourire, fait déjà le tour des réseaux sociaux. De quoi faire mentir ceux qui le disent "bunkerisé" à l'Elysée, à l'image de Jean-Christophe Cambadélis le décrivant lundi comme "seul".

Ayrault s'était rendu au même endroit il y a un an

"Il était tout seul, super agréable, joyeux. Il a mangé une tarte avec nous et a trouvé ça très bon", a également raconté aux caméras d'i>TELE un jeune présent sur place. "C'était pas pour le buzz, c'était pour lui-même et nous", a assuré un autre. Valéry Giscard d'Estaing ne recevait pas meilleur accueil lorsqu'il s'invitait à souper chez les "Français ordinaires".

Le choix de l'association Aire de Famille, à laquelle François Hollande aurait promis de rendre visite samedi, lors d'une remise de médaille à l'Elysée, n'est néanmoins peut-être pas totalement dû au hasard. Le gouvernement semble en effet beaucoup apprécier cette structure qui accompagne des jeunes parents en difficulté. Jean-Marc Ayrault, accompagné de trois ministres, s'était rendu il y a tout juste un an dans ses locaux, pour une visite cette fois largement médiatisée. C'est également ce lieu que la ministre de la Famille Dominique Bertinotti avait choisi en octobre 2012 pour un déplacement à l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère. Le site Internet du centre parental va pouvoir ajouter de nouvelles pièces à sa collection, déjà bien fournie, de photos avec le pouvoir en place.