C'était l'occasion rêvée d'avoir la tête dans les étoiles. Partout où les conditions météorologiques étaient favorables, les amateurs ont pu observer dimanche soir et lundi matin un astre lunaire 14% plus large et 30% plus lumineux que d'habitude. Un phénomène appelé "super Lune". Metronews vous l'explique.

Qu'est-ce qu'une super Lune ?
C'est en 1979 que le terme de super Lune est apparu. Il est à l'époque inventé par l'astronome Richard Nolle, explique le site Maxisciences. Les scientifiques préfèrent toutefois parler de périgée-syzygie. Il décrit le moment où non seulement la Lune est la plus proche de notre Terre (périgée) mais aussi celui où la Lune, le Terre et le soleil sont alignés (syzygie), ce qui est le cas lors de la pleine Lune. En moyenne, la Lune, qui ne change pas de diamètre, se trouve à 384.400 kilomètres de la Terre. Elle peut s'approcher à 355.000 km au plus près, et on parle alors de périgée, et s'éloigner jusqu'à 405.000 km : il s'agit alors de l'apogée. Dimanche soir, le satellite se situait approximativement à 357.000 km de la Terre.

Combien de super Lune chaque année ?
Trois événements de ce type sont prévus cet été, après celle du 12 juillet dernier et en attendant celle du 9 septembre. Au total, cinq super Lune sont attendues en 2014 mais seules les trois évoquées sont visibles : les deux autres, qui se sont déroulées en janvier, sont en effet intervenues au moment de la nouvelle Lune, lorsque celle-ci était invisible de la Terre. Pour observer la suivante, il faudra ensuite attendre le 29 août 2015.

Quel est le meilleur moment pour l'observer ?
Pour profiter au mieux de la super Lune, il ne faut pas rater les premières minutes du lever de Lune ou en fin de nuit. C'est en effet à cet instant que la Lune apparaît, à l'œil nu, avec le plus gros diamètre lorsqu'elle est encore proche de la ligne d'horizon. Le maximum du périgée était prévu lundi à 8h09, lorsque le soleil était déjà levé.

Quelles conséquences ?
La seule conséquence des super Lune observées sur Terre concerne... les marées. Elles sont en effet plus importantes le soir-même et pendant les trois jours qui suivent. Pas de panique, en revanche : aucun tsunami n'est au programme et personne risque de se transformer en loup-garou. Quoique...