Un cas d'ESB, la maladie de la vache folle, est soupçonné dans un élevage de vaches salers des Ardennes, a annoncé mardi le ministère de l'Agriculture. Une éventuelle confirmation n'interviendra que dans une dizaine de jours. Le prélèvement sur l'animal décédé a en effet été envoyé au laboratoire européen de référence pour l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), en Grande-Bretagne.

Le troupeau mis sous surveillance

Dans l'attente, "l'éleveur a été prévenu et le troupeau (de 400 bêtes) mis sous surveillance à titre préventif par arrêté préfectoral", ce qui interdit tout mouvement des animaux concernés en dehors de l'exploitation, a indiqué le ministère. "La suspicion a été établie le 17 mars par le laboratoire national de référence de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), grâce à des prélèvements réalisés sur l'animal à l'équarrissage", selon le communiqué du ministère.

Depuis octobre 2014, seuls les bovins âgés de plus de 12 ans susceptibles d'avoir ingéré des farines animales sont soumis au test de dépistage, ainsi que ceux morts hors abattoir, envoyés à l'équarrissage et âgés de plus de 4 ans, ce qui est apparemment le cas du bovin suspect. La France avait été requalifiée pays à "risque négligeable" pour l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) en mai 2015 par l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), le dernier cas d'ESB remontant à avril 2004 dans l'Hexagone.