Selon les gendarmes, c'est "très certainement" le jeu du foulard qui a coûté la vie d'une adolescente de 13 ans, jeudi soir, à Bressols, près de Montauban (Tarn-et-Garonne). Retrouvée inconsciente, accrochée par un foulard au pied de son lit, elle n'a pas réagi au massage cardiaque et aux premiers soins portés par sa mère infirmière d'abord, puis par les secours.

Un mineur tué par mois à cause du "jeu du foulard"

Le "jeu du foulard" qui consiste à bloquer sa respiration, de façon spontanée ou avec un accessoire, jusqu'à l'évanouissement pour connaître des sensations fortes, provoque chaque mois la mort d'un mineur à l'école ou à la maison, selon les associations. D'après une étude parlementaire, un enfant sur dix s'est déjà livré à un jeu dangereux, comme celui "du foulard" ou "de la tomate".

En février dernier, la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale préconisait une information sur leurs risques auprès des élèves de primaire et de collège ainsi qu'une formation auprès des professeurs pour en prévenir les dangers.