PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
Créé : 19-11-2013 09:14

Toronto : privé de pouvoirs, le maire crie au "coup d'Etat"

CANADA - Le maire de Toronto, Rob Ford, a été destitué lundi de ses pouvoirs exécutifs par son conseil municipal. Une décision qui vient sanctionner les innombrables frasques d'un édile qui entend porter l'affaire devant la justice.

Rob Ford reste maire de Toronto, sur le papier.
Rob Ford reste maire de Toronto, sur le papier. Photo : GEOFF ROBINS / AFP

Ses frasques lui auront finalement joué un mauvais tour. Le maire de Toronto, Rob Ford, n'en a plus que le titre depuis lundi, jour choisi par le conseil municipal de la quatrième ville d'Amérique du Nord pour le destituer de ses pouvoirs exécutifs. S'il reste officiellement en poste, l'édile de la capitale économique du Canada a perdu le pouvoir de présider et de décider de l'ordre du jour du conseil exécutif. Une prérogative transférée à son numéro 2, Norm Kelly, comme une partie du personnel de son cabinet et les fonds spéciaux alloués normalement au maire.

"Vous venez d'attaquer le Koweït"

Dans l'oeil du cyclone depuis ses aveux sur sa consommation de crack, ses abus d'alcool et des propos salaces enregistrés dans plusieurs vidéos qui ont filtré sur Internet, Rob Ford a déjà promis de porter l'affaire devant la justice. Il a qualifié l'initiative du conseil de "coup d'Etat moderne". "Vous venez d'attaquer le Koweït", a lancé le maire à ses collègues, promettant une réponse aussi vigoureuse que celle du président américain George Bush après l'invasion du Koweït par les troupes irakiennes en 1990. Ambiance.

La tension est donc palpable dans la capitale de la province de l'Ontario. Pour preuve, le maire en surpoids a bousculé une conseillère municipale, manquant de la faire tomber, en voulant prêter main-forte à son frère Doug, lui aussi conseiller municipal, alors que ce dernier avait une altercation avec des membres de l'opposition, quelques minutes avant le vote fatidique. Seul rayon de soleil dans ce ciel nuageux, le soutien apporté à Rob Ford par le Premier ministre Stephen Harper, conservateur comme un édile qui n'en finit plus de s'enfoncer dans la tourmente.

Quand Rob Ford bouscule une conseillère municipale :

Avant de publier un commentaire, merci de lire notre charte de modération.

 
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

les + lus monde

PUBLICITÉ

L'UKRAINE DÉCHIRÉE

Après les affrontements à Kiev et le départ du président Ianoukovitch, la Crimée, bastion pro-russe a été rattaché à la Russie après un référendum controversé dans la péninsule, jusqu'ici république autonome ukrainienne.
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
blog comments powered by Disqus