Le drame s'est joué chez la mère de la fillette. Ce week-end, l'enfant âgée de trois ans qui jouait chez sa mère à Saint-Elix-le-Château, au sud de Muret, dans la banlieue toulousaine, a ingéré le petit jouet d'un oeuf en chocolat Kinder  Surprise, rapporte l'AFP, citant les gendarmes.

Dans un premier temps, la fillette a pu être réanimée par les pompiers et conduite à l'hôpital Purpan de Toulouse, ce week-end. Mais elle n'a pas survécu en raison des lésions cérébrales entraînées par l'étouffement. L'autopsie pratiquée pour déterminer la cause de la mort a en effet conclu à l'accident par obstruction des voies respiratoires, ont rapporté les gendarmes.

"Ferrero communiquera tout élément nouveau qui sera porté à sa connaissance"

Par voie de communiqué, la société italienne Ferrero a annoncé avoir "appris la triste nouvelle du décès" de la petite fille. Mais n'ayant eu pour le moment "aucun contact ni avec les autorités ni avec la famille, Ferrero n'est pas en mesure de confirmer ou d'infirmer l'implication de sa marque Kinder", rapporte l'AFP. "Ferrero communiquera tout élément nouveau qui sera porté à sa connaissance", ajoute le groupe.

Le succès de l'oeuf au chocolat surprise commercialisé par le groupe italien Ferrero ne se dément pas depuis son lancement, il y a quarante ans, notamment en raison justement du petit jouet qu'il renferme et qui attire les enfants. Des jouets contenant de petites pièces à monter, donc potentiellement dangereuses pour les plus jeunes qui pourraient les avaler. A ce titre, la firme Ferrero appose un avertissement sur les Kinder Surprise précisant qu'ils ne conviennent pas à des enfants âgés de 0 à 3 ans.