L'employé qui avait été gravement blessé le 24 mai lors de la fusillade au Musée juif de Bruxelles est mort, a annoncé ce vendredi le parquet. Sa mort porte à quatre le nombre de victimes de l'attentat.

Le jeune employé de 25 ans se trouvait à la réception du musée ce jour-là. Il avait été embauché en 2013 par le musée, lieu de mémoire des cultures juives, où il était chargé de la communication. Il est décédé à l'hôpital où il était en état de mort cérébral.Une bénévole française et un couple de touristes israélien avaient été tués sur le coup par le tueur solitaire.

"Barbarie sans nom"

La ministre de l'Intérieur belge, Joëlle Milquet, a "appris avec tristesse que la quatrième victime de la fusillade du Musée Juif de Bruxelles a succombé à ses blessures". "Ses pensées émues vont à la famille, aux amis et aux proches de ce jeune homme dont l'avenir a été brisé, comme pour les trois autres personnes, par cet acte terroriste d'une barbarie sans nom", indique un communiqué officiel.

Vendredi dernier, la police française avait mis la main à Marseille sur Mehdi Nemmouche, 29 ans, auteur présumé de la fusillade. L'homme avait été retrouvé en possession d'une kalachnikov et d'autres matériels du même type que ceux utilisés pour perpétrer le crime de Bruxelles.

La France et la Belgique enquêtent désormais pour savoir s notamment pour en savoir davantage sur le parcours du suspect  et notamment déterminer s'il est bien le "loup solitaire" décrit jusqu'ici par les autorités.