L'ONU craignait que le bilan du passage du typhon Haiyan sur les Philippines n'excède les 10.000 morts dans le pays. Cela semble aujourd'hui le cas rien que dans une seule et même ville. A Tacloban, "les autorités locales estiment que près de 10.000 personnes ont été tuées", a ainsi annoncé lundi la chef des opérations humanitaires dess Nations unies, Valerie Amos. Il s'agit de la ville la plus dévastée par le typhon.

Un appel aux dons

"Nous nous attendons au pire. Au fur et à mesure que l'accès à certains sites se débloque nous découvrons toujours plus de morts", avait indiqué plus tôt John Ging, directeur des opérations du bureau de la coordination des Affaires humanitaires de l'ONU, précisant que "de nombreux endroits sont jonchés de cadavres". Selon le diplomate, 660.000 personnes ont par ailleurs dû quitter leur domicile en raison de la tempête.

L'ONU a d'ores et déjà débloqué 25 millions de dollars de son fonds d'urgence. Valerie Amos, ainsi que le gouvernement philippin, doivent en outre lancer mardi un appel aux dons, vraisemblablement pour plusieurs centaines de millions de dollars. Le typhon Haiyan, un des plus violents à avoir jamais touché terre, a balayé le centre de l'archipel philippin avec des vents soufflant à plus de 300 km/h et une succession de vagues géantes.