La planète n'en finit pas de nous surprendre. Et avec les technologies de pointe, notamment la précision des satellites qui scrutent tous les recoins de la Terre, les chercheurs vont de surprise en surprise, à l'image de cet immense canyon recouvert par les glaces du Groenland il y a quelques millions d'années.

Cette découverte, révélée par les scientifiques de l'Ecole des sciences géographiques de l'Université de Bristol (Royaume-Uni) laisse rêveur : les mensurations de cette cicatrice géologique sont en effet dignes du Grand Canyon du fleuve Colorado, dans l'ouest américain, avec 750 km de long pour 800 mètres de profondeur.

Des milliers de kilomètres de données radar

"Notre découverte montre qu'il reste encore beaucoup de choses à découvrir sur notre planète", a commenté le professeur Jonathan Bamber, principal auteur cette recherche. Certes, mais il faut réaliser un travail de fourmi pour les mettre à jour. Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont utilisé des milliers de kilomètres de données radar provenant d'avions et de satellites collectées surtout par la Nasa, l'agence spatiale américaine, ainsi que des chercheurs britanniques et allemands au cours de plusieurs décennies. Ces travaux ont par ailleurs été financés par un programme de l'Union européenne appelé ice2sea et le Conseil britannique sur la recherche environnementale (NERC).

En analysant toutes les données radar de façon cohérente, ces chercheurs ont découvert que ce canyon s'étendait quasiment du centre du Groenland pour finir à son extrémité Nord par un fjord profond dans l'océan Arctique. Selon eux, ce canyon joue un rôle important pour transporter des eaux subglaciales de l'intérieur de la calotte glaciaire jusqu'à l'océan. Même avant la présence de la glace au Groenland il y a au moins quatre millions d'années, tout indique que ce canyon formait un important système fluvial transportant l'eau de l'intérieur de l'île à la côte.