Un homme qui pratiquait le ski hors-piste sur un secteur situé entre les stations de Courchevel et de Méribel, en Savoie, est mort samedi après-midi après avoir été emporté par une avalanche, a-t-on appris auprès des gendarmes.

La coulée de neige s'est déclenchée peu avant 13H30 en contrebas du sommet du Col de la Loze, qui culmine à 2.270 mètres d'altitude, sur un secteur hors-piste de la station de La Tania. "Une corniche de neige aurait cassé en amont, déclenchant une avalanche qui l'aurait enseveli, l'entraînant au-delà d'une barre rocheuse", a précisé le parquet d'Albertville.

Une enquête ouverte

Selon Le Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information, le déploiement du dispositif de secours a été maintenu une partie de l'après-midi pour lever le doute sur la présence d'éventuelles victimes supplémentaires. "Les recherches se sont terminées à 17H00", a précisé à l'AFP le parquet d'Albertville, qui a ouvert une enquête, menée par le Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Courchevel, pour faire la lumière sur l'accident.

Selon les premiers éléments issus des investigations, l'homme skiait seul, "sans casque et sans détecteur de victimes d'avalanche", sur un secteur hors-piste emprunté plus tôt par d'autres skieurs. C'est un touriste britannique qui aurait prévenu les secours et prodigué les premiers soins à la victime, qui a perdu la vie dans cette avalanche de 300 mètres de long et 50 mètres de large.

Vigilance jusqu'à lundi en montagne

Vendredi, le Centre de prévision avalanches de Grenoble (Isère) avait mis en garde contre un "risque fort", de 4 sur une échelle de 5, de déclenchements accidentels d'avalanche ce week-end sur l'ensemble des massifs des Alpes. Le risque sera en baisse lundi et "moins généralisé avec l'arrêt des précipitations et l'atténuation des vents: il restera néanmoins marqué au-dessus de 1.500 à 2.000 mètres selon les massifs", a-t-il précisé samedi dans un communiqué.

A LIRE AUSSI >> Avalanche des Deux Alpes : "les règles de sécurité ne sont pas à prendre à la légère"