Alors que les actes d'antisémitisme auraient augmenté de 58% en 2012, le Grand Rabbin de France a reçu des menaces de mort. C'est ce que révèle M6info.fr, lettre à l'appui, jeudi soir. Signé du nom d'une mystérieuse organisation - IFO (Interaction des Forces de l'Ordre. Paris, Melun, Rouen, Caen, Cherbourg) – le courrier a été envoyé à Gilles Bernheim la semaine dernière et menaçant des journalistes "de confession juive". "Avant d'employer des moyens brutaux, les seuls à notre disposition, nous venons vers vous parce que ces journalistes, corrompus, sont de confession juive, que vous avez, par nature, le souci d'atténuer".

"Des moyens aussi dissuasifs que possible"

L'auteur de la lettre se "plaint" de journalistes "de la radio, de la télévision, véritables propagandistes, forcément rétribués pour les sales besognes, qui voudraient nous interdire la liberté de penser, la liberté d'avoir des opinions contraire à celles qu'ils veulent imposer, ici, en France", citant notamment Canal +, i-Télé, Europe1. Des propos pour le moins abscons mais dans lesquels les enquêteurs semblent reconnaître celui qui a envoyé des lettres de menaces au juge Gentil, en charge de l'affaire Bettencourt.

"Ne voyez dans cette démarche aucune animosité raciale, ni extrémiste. Au contraire, nous savons combien la communauté juive a souffert", tente tout de même de préciser la personne derrière ces menaces. Mais le IFO menace tout de même d' "utiliser des moyens aussi dissuasifs que possible pour mettre un terme aux agissements de journalistes nuisibles à notre Liberté", écrit l'auteur.

>>> La lettre adressée au Grand Rabbin de France

"Monsieur le Grand Rabbin,

Cette lettre va vous surprendre. Il n'était pas possible de vous tenir à l'écart. Ne voyez dans cette démarche aucune animosité raciale, ni extrémiste. Au contraire, nous savons combien la communauté juive a souffert.

Nous compatissons d'autant plus que notre démarche a lieu avec l'assentiment de deux personnes appartenant à Votre Communauté. Mesurant le danger des prises de position, elles n'approuvent pas ce qui se passe.

Nous avons à nous plaindre de l'attitude socialo stalinienne de journalistes de la radio, de la télévision, véritables propagandistes, forcément rétribués pour les sales besognes, qui voudraient nous interdire la liberté de penser, la liberté d'avoir des opinions contraire à celles qu'ils veulent imposer, ici, en France.
Certes, la vie communautaire est appréciée dans votre religion. Mais il ne faut pas que cela conduise à régénérer la haine dont vous avez déjà tant souffert et c'est le cas.

Avant d'employer des moyens brutaux, les seuls à notre disposition, nous venons vers vous parce que ces journalistes, corrompus, sont de confession juive, que vous avez, par nature, le souci d'atténuer.
Nos récriminations d'adressent aux plus haineux dénommés XXXXX, XXXXX, et certains autres, officiant habituellement sur Canal +, i-Télé, Europe 1, une Radio connue pour étant surnommée, "Radio Rouge".

En raison de ce qui va arriver, si ces gens persistent à utiliser leurs outils de travail comme armes contre la Liberté, nous estimerons qu'après vous avoir avisé, notre responsabilité morale en sera grandement atténuée. Mais, si vous ne pouvez agir, auprès de vos ouailles, ce sera tant pis.

Les textes écrits par Moïse dans la Torah, n'empêchent pas le peuple d'Israël de combattre chaque jour pour obtenir la légitime Liberté de pouvoir vivre en paix sur le Terre Promise.

Réciproquement, dans le même but, nous allons utiliser des moyens aussi dissuasifs que possible pour mettre un terme aux agissements de journalistes nuisibles à notre Liberté.

Après réception de cette lettre, nous n'aurons plus jamais à vous importuner.

En ces circonstances particulières, nous vous prions de croire, Monsieur le Grand Rabbin, à nos sentiments religieux et respectueux à l'égard de votre personne et de votre Confession.
"