"Aucun lien" avec les attentats de Charlie Hebdo qui ont fait douze morts ce mercredi matin. À Sarcelles, une commune du Val d'Oise au Nord-Est de Paris, une voiture a pris feu devant la synagogue de la commune. "C'est accidentel, ce n'est pas un attentat, a indiqué à metronews François Pupponi, le maire (PS) de la commune. Un monsieur roulait dedans quand elle a pris feu."

Contactée par la rédaction, la préfecture du Val d'Oise a également indiqué que l'incendie était "accidentel'. 

Suite à la fusillade, plusieurs internautes, dont certains sont issus de la mouvance identitaire, ont voulu faire le lien avec la fusillade de Charlie Hebdo, d'autant plus que les terroristes auraient fui dans le Nord-Est de Paris. La synagogue de Sarcelles avait été prise pour cible en juillet dernier, lorsqu'une manifestation pro-Gaza avait dégénéré aux alentours du lieu de culte.