Rubygate
La jeune Ruby n'avait pas 18 ans lors des soirées "bunga bunga" de Silvio Berlusconi. Photo : AFP

Et une nouvelle condamnation pour Silvio Berlusconi, qui vient s'ajouter à un palmarès déjà bien rempli. Le tribunal de Milan a décidé lundi de condamner l'ex-chef du gouvernement italien à sept ans de prison dans le procès Rubygate. Une condamnation inédite : jusqu'à présent, Silvio Berlusconi n'a été éclaboussé que par des scandales politico-financiers. 

Car ce procès pour lequel il vient d'être condamné, c'est celui des fameuses soirées "bunga-bunga", que le Cavaliere organisait en 2010 dans sa somptueuse villa. Parmi les jeunes femmes participant à ces réceptions "orgiaques", la Marocaine Karima El Mahroug, alias "Ruby", qui n'avait pas encore 18 ans... Agé aujourd'hui de 76 ans, Silvio Berlusconi était poursuivi pour prostitution de mineure et abus de pouvoir. Il aurait en effet utilisé sa position de Premier ministre pour faire libérer la jeune Ruby interpellée pour un vol. La procureure avait requis à son encontre un total de six ans de prison et une interdiction à vie de mandat électoral. Le tribunal est allé plus loin encore.

Prostitution de mineure et abus de pouvoir

Pour autant, le Cavaliere est ressorti libre de cette audience. Déjà, parce que cette condamnation ne sera effective qu'une fois que l'accusé aura exercé tous les recours (en appel, en Cassation) possibles. Et nul doute que Silvio Berlusconi ne manquera pas de les utiliser : de recours en recours, et malgré un cumul de six ans et 5 mois de condamnations à de la prison ferme pour des affaires en tout genre, Silvio Berlusconi a jusqu'à présent toujours réussi à bénéficier in fine d'un acquittement ou de la prescription.

Enfin, si ce système de pirouettes judiciaires se grippe, il pourra toujours s'en remettre à une loi qu'il avait lui-même fait promulguer en 2005. Celle-ci prévoit que les personnes de plus de 70 ans ne sont incarcérées que pour des crimes de sang, mafieux ou liés au trafic de drogue. Si l'une ou l'autre de ses peines doit être effectuée, ce sera donc sous la forme... d'une liberté surveillée.