C'est une entreprise qui marche. Quinze mois après son premier envol, la fusée européenne Vega a réussi son deuxième décollage, dans la nuit de lundi à mardi, depuis le centre spatial de Kourou (Guyane). Au cours d'une mission de deux heures, l'appareil a pu placer sur orbite deux petits satellites d'observation de la Terre et un micro-satellite universitaire estonien.

Proba-V, conçu par l'Agence spatiale européenne (ESA), permettra de cartographier la couverture végétale de la planète et ses variations jour après jour. VNREDSat-1, un satellite vietnamien, sera consacré à l'observation du changement climatique. Enfin, ESTCube-1, micro-satellite universitaire estonien d'1,3 kg, testera dans l'espace une voile solaire électrique. Prévu au départ pour la nuit de vendredi à samedi, le lancement de Vega avait été reporté en raison des conditions météorologiques défavorables.