Le festival South by Southwest a réuni, ce lundi, les scientifiques et professionnels des nouvelles technologies, à Austin (Texas). Pour ponctuer la journée, un invité de marque : Edward Snowden. Toujours en exil en Russie (depuis juillet 2013), l'ancien employé de la NSA, qui a révélé les détails de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques, a en effet pris la parole via Skype, en direct.

La vidéo est de mauvaise qualité mais la liaison a tenu une heure durant laquelle le public a aussi pu poser des questions. la raison de la piètre qualité de la retransmission : les multiples proxies employés pour acheminer l'intervention d'Edward Snowden, ces programmes intermédiaires qui permettent de crypter la communication. On ne peut pas prôner la protection des données sans faire montre d'une certaine exemplarité. 

"La NSA met le feu à Internet, vous êtes les pompiers qui peuvent la sauver"

Edward Snowden stigmatise l'inefficacité des services de renseignements, qui n'ont pu prévenir l'attaque contre le marathon de Boston et cherchent encore quels documents a dérobé Snowden il y a huit mois. Des services inefficaces... mais qui peuvent tout savoir de vous. D'où son intervention, à Austin : s'adresser à "la communauté qui construit Internet" pour "sauver" Internet, "la NSA met le feu à Internet, et vous êtes les pompiers".

Edward Snowden prévient aussi tous les les internautes des dangers pour la sécurité de leurs données personnelles. Il invite tous les utilisateurs d'internet a de nouveaux réflexes. Ne plus utiliser les navigateurs courants comme Chrome, Explorer ou Firefox mais des systèmes comme Tor qui brouillent la traçabilité de l'utilisateur, selon un leitmotiv tout simple : "Il faut rendre la surveillance de masse plus chère, et donc moins pratique pour la NSA".