C'est beau l'amour. Mais quand il est parti, l'assurance-vie, c'est bien aussi. Plutôt que de divorcer, Julia Merfeld, une Américaine de 21 ans, a donc décidé d'éliminer son mari en faisant appel à un tueur à gages. Ayant recruté l'homme de main, elle l'a rencontré à deux reprises dans une voiture pour discuter des modalités du contrat. Sauf qu'elle s'adressait en réalité à un inspecteur de la police. En effet, un collègue de la jeune femme avait prévenu les autorités de ses intentions.

Les entretiens ont été filmés en caméra cachée. Les vidéos, que le site Mlive.com s'est procurées, sont édifiantes. Souriante, détendue, Julia Merfeld discute très tranquillement du meurtre du père de ses deux enfants, sans manifester d'animosité à son égard. Elle souhaite d'ailleurs qu'il ne souffre pas. Le tueur à gages présumé lui propose de l'éliminer d'une balle dans la tête ? "Ok", acquiesce simplement la jeune femme.

Une fin "propre"

Si elle veut le tuer, d'ailleurs, c'est parce que c'est "plus facile", explique-t-elle au professionnel. Et d'une certaine manière, pour leur éviter à tous les deux un divorce douloureux : "Je n'aurais pas à me préoccuper du jugement de ma famille, ni du fait de lui briser le cœur, ce genre de choses. Ce serait une fin "propre'."

Les autorités ne l'ont pas entendu de cette oreille. Selon l'accusation, le choix du meurtre était d'ailleurs bien plutôt motivé par les 400 000 dollars de l'assurance-vie de son mari. Julia Merfeld a été arrêtée à l'issue de la seconde entrevue avec le faux tueur, le 10 avril, et incarcérée. Jugée le 27 juin dernier, elle a plaidé coupable. La jeune femme encourt la prison à vie. Elle connaîtra sa peine le 31 juillet.