Fini la corvée de l'épilation. Toutes les femmes en rêvent, mais elles ne seraient pas toutes prêtes à sauter le pas, comme l'a fait Harnaam Kaur. Car pour cette jeune Britannique de 23 ans, ce choix est d'autant plus conséquent qu'il implique... de porter la barbe. Harnaam souffre en effet d'une maladie rare : le syndrome dit de Stein-Leventhal, ou des ovaires polykystiques, qui entraîne une pilosité anormalement élevée.

C'est à l'âge de 11 ans que les premiers problèmes de poils sont apparus. Sur le visage, les bras, le torse... La pauvre jeune fille supporte depuis sans cesse les brimades et les moqueries. "J'ai même reçu des menaces de mort", confie-t-elle au DailyMail avouant avoir été jusqu'à tenter de mettre fin à ses jours à l'adolescence. Pour camoufler sa maladie, Harnaam s'inflige plus de deux séances d'épilations par semaine. Un calvaire avec lequel elle a finalement décidé d'en finir, à l'âge de seize ans.

"Je ne reviendrai jamais en arrière"

A ce moment-là, elle se convertit à la religion sikhe, qui prône la pilosité et interdit d'ailleurs la coupe des cheveux et l'épilation. Une façon d'assumer enfin qui elle est vraiment. "Je ne reviendrai plus jamais en arrière", raconte-t-elle. "Je ne m'épilerai plus jamais le visage parce que c'est comme cela que Dieu m'a faite et j'en suis heureuse".

Cette assistante scolaire se maquille tous les matins et porte ses bijoux et ses jupes, comme avant. Sauf qu'aujourd'hui, Harnaam arbore une épaisse barbe et une pilosité généreuse sur le torse. Pour autant, la jeune femme se sent plus femme. "Je me sens plus féminine, plus sexy. J’ai appris à m’aimer pour ce que je suis, rien ne peut me troubler maintenant", a-t-elle assuré avec fierté au journal.

Son état d'esprit, elle aimerait le transmettre aujourd'hui à toutes les jeunes filles mal dans leur peau : "j'aimerais que les autres filles trouvent cette force, affirme-t-elle. Si j'avais un message, ce serait : vivez comme vous l'entendez, c'est votre voyage, votre vie". Alors les filles, prêtes à jeter les rasoirs ?