Le coup de tonnerre espéré par le Front national n'a pas eu lieu. Le candidat UMP Jean-Louis Costes est sorti dimanche soir vainqueur du second tour de la législative partielle de la 3e circonscription du Lot-et-Garonne. Le maire de Lurrel a récolté 53,76% des voix et peut être soulagé, après un dépouillement qui ne lui donnait pas toujours l'avantage.

Mais il s'en est fallu de peu pour que le jeune loup du FN, Etienne Bousquet-Cassagne, ne remporte son siège, avec 46,24% des suffrages. Pour l'étudiant en BTS âgé de 23 ans, qui a gagné plus de 7000 voix par rapport à un premier tour organisé le 14 juin dernier, cette défaite a "un goût de victoire". Celui qui comptait bien faire de ce scrutin le symbole de la victoire du parti d'extrême droite sur l'"UMPS", "un système qui est en train de voler en éclats", a échoué, mais de peu. "Seuls contre tous, nous progressons de manière considérable, ce qui est de très bon augure pour les échéances électorales à venir", a-t-il confié.

Un PS toujours plus fragilisé à l'Assemblée 

S'il l'a donné pour "mort", Etienne Bousquet-Cassagne a tout de même buté sur un front républicain ébranlé dans sa quête de palais Bourbon, Jean-Louis Costes ayant reçu le soutien de Bernard Barral, candidat malheureux du PS, écarté dès le premier tour. "Ce n'était absolument pas gagné d'avance", a indiqué le vainqueur modéré d'un second tour marqué par quelque 14% de bulletins blancs ou nuls. Le successeur de Jérôme Cahuzac à l'Assemblée nationale voit dans la percée du FN "un message envoyé à la classe politique et surtout à la politique économique du gouvernement qui fait des ravages".

Un gouvernement qui devra désormais composer avec une majorité fragile dans l'hémicycle. Le groupe socialiste ne dispose en effet plus que de 292 députés, soit seulement trois sièges de plus qu'une majorité absolue synonyme de sérénité à l'heure de réformer. "Nous aurons à tirer toutes les leçons de ce scrutin et du second tour et du premier tour", a déclaré François Hollande depuis la Jordanie. Reste à savoir lesquelles.