Les autorités sanitaires américaines ont fait part ce vendredi de neuf cas confirmés de femmes enceintes infectées par le virus Zika lors d'un voyage dans des pays où l'épidémie est active et la naissance d'un enfant atteint de microcéphalie déjà signalée en janvier. Les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) ont pu confirmer par des analyses de laboratoire que neuf femmes enceintes avaient été infectées au 18 février par ce virus et que dix autres font encore l'objet de vérification.

Parmi ces neuf femmes, deux ont fait une fausse couche tôt dans la grossesse, deux ont avorté et trois ont donné naissance à des enfants dont un est atteint de microcéphalie sévère. Les autorités à Hawaï, où cet enfant est né, avait signalé ce cas en janvier disant alors que les laboratoire des CDC avaient confirmé l'infection contractée par la mère et l'enfant. Celle-ci avait résidé au Brésil en mai 2015 au tout début de sa grossesse.

Des échographies supplémentaires gratuites pour les femmes enceintes

A l'occasion d'un déplacement en Guadeloupe, Marisol Touraine a annoncé jeudi que les femmes enceintes touchées par le Zika allaient désormais bénéficier d'échographies supplémentaires remboursées à 100%. Entamant à Pointe-à-Pitre un déplacement de cinq jours aux Antilles et Guyane, touchés par le Zika, la ministre de la Santé a rappelé que sa "préoccupation principale" était "les femmes enceintes" de ces territoires. 

"Les femmes enceintes qui se voient détecter le virus du Zika - elles sont très peu nombreuses en Guadeloupe, elles le sont plus en Martinique par exemple - bénéficient et bénéficieront d'un suivi renforcé avec une échographie chaque mois pour suivre l'évolution de la grossesse". Et d'ajouter : "Ces échographies sont prises en charge à 100% par la sécurité sociale et la femme concernée n'aura même pas besoin d'avancer le prix de l'échographie", a-t-elle ajouté.

EN SAVOIR + 
>> 5 choses à savoir sur le virus Zika
>> Zika : trois conseils pour se protéger du moustique tigre
>> Un vaccin contre Zika en 2016?
>> Zika : l'épidémie progresse, l'inquiétude grandit