Tout est bien qui finit bien dans l'affaire de Serge le lama. Le directeur du cirque qui avait eu à déplorer l'enlèvement de l'animal par cinq jeunes gens alcoolisés, jeudi matin à Bordeaux, a annoncé dimanche qu'il avait retiré sa plainte. Dans un entretien accordé vendredi à metronews, il avait motivé son dépôt par un souhait : que "ça serve de leçon" aux plaisantins.

Un sacré coup de pub

"S'il y avait eu des dégradations en ville à cause du lama, il fallait que je sois couvert. Mais vu qu'il n'y a eu aucune dégradation, j'ai retiré ma plainte", a expliqué John Beautour, directeur d'un cirque familial qui a connu une notoriété soudaine après le rapt de son lama jeudi à l'aube par cinq jeunes éméchés qui ont réussi à lui faire prendre le tramway.

Devenu la star des réseaux sociaux, Serge le lama et sa folle escapade ont offert un joli coup de publicité au cirque. John Beautour reconnaît ainsi qu'il y a eu "plus de monde que d'habitude ces derniers jours" aux représentations qu'offre son équipe. L'affluence pourrait continuer à croitre, alors que l'animal de huit ans reprendra du service à partir de lundi. "On va commencer à le remettre sur la piste", explique le directeur du cirque, en disant réfléchir à faire de l'animal une prochaine tête d'affiche. Serge le lama n'en a peut-être pas fini avec la célébrité.