L'enquête se poursuit sur le probable attentat qui a visé mardi un vol Mogadiscio-Djibouti. L'Airbus 321 de la compagnie Daallo airlines avait dû retourner d'urgence sur l'aéroport de Mogadiscio, la capitale somalienne, à la suite d'une explosion qui a perforé la carlingue de l'appareil au niveau d'une rangée de sièges située du côté de l'aile droite de l'avion, laissant apparaître un trou d'environ un mètre de diamètre.

L'accident a fait un mort et deux blessés légers, ont annoncé les autorités. Ces derniers ont été transportés à l'hôpital pour y être soignés. Dans un premier temps, des témoignages au sol avaient évoqué un corps tombé de l'avion, probablement aspiré à l'extérieur de l'appareil au moment de la perforation du fuselage mais les autorités n'avaient pas confirmé cette information. Officiellement porté disparu, l'un des passagers du vol a finalement été identifié vendredi. La victime s'appelle Abdulahi Abdisalam, ont précisé les autorités somaliennes et pourrait être un terroriste qui aurait réussi à chargé une bombe à bord.

Le véhicule d'un employé de l'aéroport cible d'un attentat

Le Wall Street Journal, citant une source diplomatique, rapporte ainsi vendredi que le passager tué lors de l’explosion aurait pris place à bord de l'Airbus dans un fauteuil roulant dans lequel une bombe pourrait avoir été dissimulée. Peu après les faits, le pilote de l'avion, d'origine serbe, avait déclaré a un médias serbe privilégier la thèse d'un attentat qui heureusement n'avait pas endommagé les commandes de l'appareil. Ce qui lui avait permis de ramener l'avion à l'aéroport de Mogadiscio. L'Autorité de l'aviation civile somalienne a ouvert une enquête sur l'incident. Des ingénieurs de la compagnie propriétaire de l'avion, ainsi que du constructeur Airbus, s'efforcent également de déterminer la cause de l'explosion.

Coïncidence ou non, un attentat à la bombe a visé vendredi matin à Mogadiscio le véhicule d'un employé à la sécurité de l'aéroport. Trois personnes ont été tuées par l’explosion d'une bombe dissimulée dans le véhicule. "Un responsable de la sécurité de l'aéroport a été ciblé mais il a survécu à l'attaque; trois autres personnes, dont une femme, ont été tuées dans l'explosion', a rapporté à l'AFP un responsable policier. L'attaque n'avait pas été revendiquée vendredi midi, mais les islamistes radicaux shebab ont régulièrement recours à ce genre d'attentat.

A l'heure actuelle, les autorités n'étaient pas en mesure d'établir un lien avec l'attentat présumé qui a visé le vol de la Daallo airlines. Déjà entouré de murs pour prévenir toute attaque à la voiture piégée, dans un pays en proie à l’insurrection meurtrière des islamistes shebab, l’aéroport de Mogadiscio a vu sa sécurité renforcée depuis mardi. Des forces de polices supplémentaires ont notamment été déployées aux abords du site et les contrôles ont été renforcés à l'intérieur.

A LIRE AUSSI >> Une explosion provoque un trou impressionnant sur un Airbus A321 en plein vol