Acte isolé ou conséquence du "Shutdown" qui paralyse actuellement les Etats-Unis et enflamme le débat politique ? Impossible, pour l'heure de répondre. En tout cas, jeudi soir (heure française), des coups de feu ont retenti aux abords du Capitole - le siège du Parlement américain - à Washington, alors que de nombreux élus discutaient du budget dans l'auguste enceinte. Selon les quelques éléments disponibles, entre quatre et une douzaine de détonations ont été entendues par des témoins et au moins un policier a été blessé.

Le forcené était une femme

La situation aurait dégénéré après qu'une voiture conduite par une femme - et dans laquelle se trouvait un enfant, selon la police - a tenté de forcer des barrières de sécurité placées autour de la Maison blanche. Pris en chasse par les forces de l'ordre, le véhicule, de couleur sombre, aurait percuté un policier, avant de toucher nouvelle barrière de sécurité, cette fois-ci proche d'un bâtiment du Capitole, à moins de cinq kilomètres de la résidence présidentielle. C'est à ce moment que des tirs auraient retenti, tous venus du côté des forces de l'ordre, a précisé Kim Dine, le chef de la police du Capitole. La femme en question aurait été mortellement touchée. Brièvement bouclé, le quartier - ultra-sensible - a été rouvert moins d'une demi-heure plus tard.

Il s'agit de la seconde fusillade dans la capitale fédérale américaine en quelques semaines. Le 16 septembre dernier, un certain Aron Alexis avait provoqué un véritable carnage dans un bâtiment de la Navy : 13 personnes avaient succombé sous ses tirs.