C'est le symbole d'une immense réhabilitation. La tour de l’ancienne brasserie Terken est dorénavant siglée par la marque Kipsta. C'est au cœur de la zone de l'Union, à cheval sur Roubaix, Tourcoing et Wattrelos, que le groupe Oxylane (Decathlon) a inauguré, ce mardi, le siège mondial de Kipsta, sa marque sports collectifs.

Baptisé Kipstadium, l'immense espace de 45 000 m² réunit à la fois les bureaux de la marque, un magasin de 900 m² et une vingtaine de terrains de sport (intérieurs et extérieurs) ouverts à tous (football, basket, handball, volley, futsal, rugby, hockey sur gazon, cricket, baseball, football américain). Aujourd'hui, quelque 84 salariés travaillent dans cet espace qui aura coûté douze millions d'euros.

Au plus près des utilisateurs 

A l'image d'autres sièges du groupe déjà installés dans la métropole lilloise, Domyos (fitness) et Inesis (golf) à Marcq-en-Barœul ou B’Twin (vélo) à Lille, Kipsta souhaite être "au plus près de ses utilisateurs". "C'est à la fois un centre d'innovation et d'observation de nos clients, résume Nicolas Louveau, directeur du Kipstadium. Cela nous permettra de tester nos prototypes directement auprès d'eux. Quant à l'accès aux terrains, ils sont accessibles aux clubs, des écoles et aux particuliers. Il suffit juste de réserver sur notre site." L'objectif est d'attirer quelque 300 000 visiteurs par an.

Avec une architecture d'origine préservée, le Kipstadium est le symbole du renouveau de ce quartier de 80 hectares, qui veut devenir un nouveau site d'excellence, à l'image d'Euratechnologies. Le Centre européen des textiles innovants (CETI) s'est déjà installé, en attendant les sièges sociaux de LMH (Lille métropole habitat), de Vinci ou encore d'une grande pépinière d’entreprises. Un partenariat avec le Ceti pourrait aussi être noué pour développer de nouveaux produits. En 2020, la zone de l'Union devrait accueillir quelque 6 000 salariés et 3 500 habitants.