Repenser le design urbain de la métropole lilloise. C’est l’objectif de la seconde édition du concours Lille Design For Change, qui a été lancé ce week-end. Jusqu’au 31 mars, quelque 200 étudiants en design du monde entier (États-Unis, Chine, Inde, Suisse, Italie…) vont plancher pour présenter un projet par école.

"Cette année, les thèmes sont les nouveaux modes de commerce, les services universelle et les délaissés urbains, détaille Magdalena Lataillade, porte-parole du label Design For Change lancé par la communauté urbaine. Leur travail doit s’axer autour de sept quartiers de métropole lilloise (les Bois-Blancs, Saint-Sauveur et Fives-Cail-Babcock à Lille, le Pile et le quartier de la gare à Roubaix, et l’Union et le Labo à Tourcoing)."

Trois écoles participent

Sur les trois projets lauréats de l’année dernière, deux sont aujourd’hui à l’étude. "Une étude de faisabilité va être réalisée autour de la reconversion de l’école de natation de Tourcoing en centre d’aquaponie (des poissons et des plantes épureraient l’eau des bassins, ndlr). Deux financeurs privés ont été trouvés, ajoute Magdalena Lataillade. Des ateliers de travail vont aussi avoir lieu autour d’une application de mise en lien des habitants."

Dans la région, trois écoles vont participer au concours : l’École supérieure d’architecture et de paysage de Lille, l’École supérieure d’art de Tourcoing-Dunkerque et l’École supérieure des arts appliqués et du textile de Roubaix seront en lice.

Information : design-for-change.org et www.lille-design.com