Elle devait faire sa première communion dimanche. Camille Dewailly, 10 ans, originaire d’Herlies, à 20 km de Lille, a été tuée jeudi dans l’attentat de Marrakech. Son père a été grièvement blessé. Sa mère, sa tante, son frère de 15 ans et sa sœur de 13 ans ont aus­si été touchés par l’explosion. "On est juste entrés dans le café, on est montés à l’étage pour profiter de la vue, et on s’est installés près des balustrades. On s’est assis, et ça a explosé”, a déclaré la tante au Parisien depuis son lit d’hôpital.

Dans la petite commune des Weppes, les habitants étaient abasourdis dimanche après-midi : "C’était une famille très unie et ouverte sur la vie de la commune et de la paroisse", témoigne une sexagénaire devant l’église du village. "Le sort s’acharne sur eux. Nous sommes bouleversés", ajoute, à ses côtés, une autre Herlinoise très émue. Le couple avait déjà perdu l’année dernière un de leurs enfants, un jeune handicapé de 18 ans, et ils avaient décidé de s’octroyer un premier voyage en famille après ce décès.

Pris en charge par une cellule d’aide psychologique du Quai d’Orsay, les parents de la mère de famille et le fils aîné de la famille Dewailly se sont envolés samedi pour le Maroc. "C’est la catastrophe, nous sommes tous atterrés. Nous pleurons beaucoup”, a déclaré Marie-Françoise Auger, maire de la commune d’Herlies, qui a décidé de faire annuler plusieurs manifestations festives prévues au cours des prochaines semai­nes.

Le corps de la fillette devrait être rapatrié la semaine prochaine. En accord avec la famille Dewailly, un hommage pour­rait lui être rendu.