"Donnez-moi l’argent, merci !" C'est ce qui était écrit sur le panneau brandit par un Irlandais pour braquer une banque, rue Nationale à Lille. Le tribunal de Lille a étudié ce jeudi cette affaire peu commune.

Nous sommes le 20 juin 2011. Après avoir attendu son tour tranquillement dans la file d'attente, ce quadragénaire brandit l'écriteau et exhibe un pistolet… en plastique en ouvrant sa veste, rapporte la Voix du Nord.

Il se voit alors remettre la somme de 750 euros, puis ressort tranquillement comme il est rentré ! Visionnées juste après, les images des caméras de surveillance n'arrivent pas à identifier cet homme mystérieux, calme et vêtu d'un "costume étriqué".

Il se constitue prisonnier

Un brin déprimé, Brendan D. se rend de lui-même à la police quinze jours après. Il vient de perdre son emploi, ne peut plus payer ses pensions alimentaires et son ex-femme l'empêche de voir ses enfants.

Décrit comme un homme poli, il a depuis réussi à remonter la pente. Une enquête de personnalité positive qui lui permet d'obtenir un jugement clément. Un an de prison assorti d'un sursis.