Selon plusieurs syndicats enseignants, Martine Aubry semble pencher vers un renvoi à la rentrée 2014 pour la mise en place de la semaine de quatre jours et demi. La maire de Lille l'a annoncé à l'issue d'une réunion de concertation, organisée samedi par la mairie, en présence d'enseignants et directeurs d'écoles.

"Martine Aubry a évoqué une entrée dans le dispositif en 2014", a indiqué Yves-Marie Jadé, secrétaire départemental du SNUipp, qui a également participé à la réunion. "On est sensible à ce que la parole des enseignants soient entendus. On sait bien qu'aucune proposition ne fera l'unanimité. On verra si les paroles sont suivies d'effet mais il me semble que ce qui a été dit samedi va plutôt dans le bon sens", a-t-il ajouté.

De son côté, Laurent Demol, secrétaire départemental pour le 1er degré au SGEN-CFDT dans le Nord, a rappelé que son syndicat n'avait pas demandé le report en 2014. "Le danger, c'est toujours de trouver une raison pertinente pour que rien ne bouge", a-t-il estimé, ajoutant être "content" qu'une réforme se mette en place, même si elle n'est "pas parfaite".