Aller à Paris pour un euro seulement ? C’est tout à fait possible en voiture. Et on ne vous parle pas d’autostop mais bien d’une location de voiture pour un euro. Cette initiative est proposée par une jeune entreprise DriiveMe, lancée par deux frères parisiens Alexandre et Geoffroy Lambert, il y a un peu plus d’un an.

"On avait entendu parler des millions d’euros que dépensaient les entreprises de location pour rapatrier leur flotte, raconte Geoffroy, directeur associé. On savait que le concept existait en Australie et en Nouvelle-Zélande mais pas en France. On a donc décidé de le lancer."

Mettre en relation client et loueur

Le principe ? Au lieu de faire appel à des convoyeurs, les entreprises de location précisent à DriiveMe les véhicules de location qu’elles souhaitent faire rentrer, leur localisation et les dates de disponibilité. Ensuite, DriiveMe met en ligne sur son site l’annonce correspondante.

Le client doit d’abord créer un compte, étape gratuite pour réserver son véhicule. Mais autant prévenir, une fois publiée, les offre sont très vite prises d’assaut. "Nous conseillons aux clients de créer une alerte sur la destination souhaitée, histoire d’être les premiers informés car Lille-Paris est la destination la plus demandée sur le site", suggère Geoffroy Lambert.

Possibilité de covoiturer

Un acompte de 50 euros, non débité, sera demandé par le site. Sorte de garantie pour DriiveMe que le client se présentera bien en agence. Une fois là-bas, un autre acompte de plusieurs centaines d’euros sera également demandé. Mais il ne sera pas encaissé, il s’agit d’une caution pour la société.

Le client devra débourser un euro. Plus l’essence et les péages. Mais il peut réduire les frais en optant pour le covoiturage. "Les étudiants sont très friands de cette possibilité", confirme-t-il. Le véhicule se loue pour une durée de 24 heures, avec un forfait de 300 kilomètres. Au-delà, le loueur facturera des suppléments. Le lieu de retour est imposé, une gare ou un aéroport.

Une alternative au train quand on sait que le Lille-Paris reste une des liaisons les plus chères de la SNCF.