A seulement 28 ans, Charles Merlen a déjà une belle carrière qui s'annonce devant lui. Ce jeune avocat du barreau de Lille a remporté dimanche le prestigieux concours international de plaidoiries pour les Droits de l'Homme, organisé au mémorial de Caen.

Une récompense exceptionnelle pour ce juriste originaire de Calais, qui a prêté serment il y a seulement un an. "La plaidoirie est un exercice qui se travaille longuement à l'avance, comme un boxer qui s'entraîne avant d'entrer sur un ring, raconte-t-il. Gestuels, silences pour bien me faire comprendre, regards : je ne laisse rien au hasard pour sublimer le fond grâce à l'oral."

Pugnace et incisif 

Attiré par les études de droit après le 21 avril 2002 (où Jean-Marie Le Pen s'était hissé au second tour des présidentielles, ndlr), il se prend de passion pour la plaidoirie au cours de ses études à l'Ecole des avocats de Lille : "J'étais stressé, mais je me suis rendu compte que je pouvais être pugnace et incisif", confie-t-il. S'ensuit une participation au concours de jeunes avocats du barreau de Lille, où le jury l'encourage à persévérer.

"Je viens d'être invité à participer au concours international à Jérusalem-Est, toujours autour du thème des droits de l'homme qui me passionne, ajoute-t-il. Ceux de Beyrouth et de Macao m'ont également demander ma participation. C'est un enrichissement à la personnel et professionnel hors du commun."

Rattaché actuellement au cabinet Lefevre et associée, Charles Merlen compte continuer à exercer ses talents encore quelques temps au tribunal de Lille, avant sans doute de voler de ses propres ailes rapidement.

Mathieu Pagura