Quand on l’attaque, la quenelle contre-attaque. La Maison Malartre, célèbre entreprise lyonnaise de conserves et de produits frais, vient de lancer une campagne publicitaire plutôt originale afin de contrer la polémique qui a entouré l’affaire dite de la "quenelle", du nom du geste anti-système voire antisémite popularisé par l'humoriste controversé Dieudonné. Ainsi, une centaine de panneaux aux slogans plutôt drôles ont été installés dans plusieurs quartiers de Paris afin de rappeler que la quenelle est avant tout une spécialité culinaire lyonnaise.

"Il y a en France des quenelles dont on peut être fier" et "Des quenelles sans arrière-goût", sont les deux formules inscrites sur les visuels. "Tout cela est né d’une réunion en interne, confie à metronews Lionel Grollemund, gérant de la Maison Malartre. Nous étions agacés que le mot ‘quenelle’ soit détourné comme cela. Et puis quand une agence parisienne nous a proposé de rebondir sur l’actualité, nous avons accepté car nous réfléchissions déjà à une manière de réagir."

"Tu ne peux pas rester sans rien faire"

Pour l’entreprise familiale, qui fabrique des quenelles depuis trois générations, il n’était donc pas question que leur fonds de commerce soit sali par une telle polémique. "Ce produit est notre marque de fabrique et représente à lui seul un peu plus du tiers de notre chiffre d’affaires, poursuit Lionel Grollemund. Il fallait que l’on rassure les clients, que l’on remette les choses dans leur contexte. Je me suis dit : ‘tu ne peux pas rester sans rien faire’.

Désormais, quand on tape ‘quenelle’ sur Internet, on tombe davantage sur le geste que sur le plat", déplore-t-il. Mais cette campagne de publicité bien qu’humoristique ne peut-elle pas être assimilée à de la récupération ? "Seul celui qui ne fait rien n’est pas critiqué, rétorque Lionel Grollemund. Je ne sais pas si le bilan sera positif, mais pour l’instant les retours sont excellents."