Un immense soulagement. Huit spéléologues, six français et deux portugais sont restés coincés dans la grotte des Cuves de Sassenage selon une information du Dauphiné libéré. Engagé lundi matin pour une sortie censée durer 12 heures le groupe n'avait plus donné signe de vie depuis son départ. Tous étaient des spéléologues expérimentés. Ils sont ressortis de la cavité sains et sauf ce mardi aux alentours de 15h30.

Le préfet avait déclenché le plan départemental de secours-spéléo dès 9 heures du matin. Au total, une vingtaine de secouristes, pompiers, membres du Spéléo secours Isère, gendarmes et CRS, se sont rendus sur place pour participer aux secours.

Des individus aguerris et conduits par un guide

Profitant du début de la phase de décrue, une douzaine de secouristes avaient pu pénétrer vers 13 heures dans une première galerie, dite "des Enfers", haute de 1,60 mètre, sans toutefois trouver trace des spéléologues bloqués, selon Thierry Larribe, conseiller technique spéléo du préfet.

Selon le maire de Sassenage, Christian Coigné, les secours ont trouvé à la sortie d'une première cavité des bâtons fluorescents apparemment laissés par les spéléologues. L'élu s'était dit dès le début de l'après-midi "assez serein" sur l'issue des secours car "il s'agit de spéléologues aguerris, conduits par un guide qui est cadre à la fédération française de spéléologie".