Dans le jargon des narcotrafiquants, on appelle cela "une mule". A savoir un passeur de stupéfiants, qui traverse les frontières en les transportant. Ce jeudi, Oulmide comparaissait à la barre du tribunal de Lyon.

Lundi, ce Nigérian de 33 ans avait été contrôlé en gare de la Part-Dieu par les policiers du troisième arrondissement. Les forces de l’ordre constatent alors que l’individu a ingurgité 160 grammes de cocaïne, répartis en trois boudins.

2 000 euros la course

Une véritable folie puisque cette technique de dissimulation est bien sûr extrêmement dangereuse car l’homme aurait pu décéder à tout moment d'un arrêt cardiaque. Interpellé, Oulmide serait parti des Canaries jusqu’à Zürich avant de rejoindre Barcelone, Paris et Lyon. Il devait toucher 2 000 euros pour transporter la drogue.

Selon lui, cette somme était destinée à payer la facture d’hôpital de sa mère au Nigéria. Jeudi, l’homme a été condamné à douze mois de prison avec mandat de dépôt et à cinq ans d’interdiction du territoire national. L’homme n’a pas donné le nom de ses commanditaires, par peur de représailles contre sa famille.