Des Américains qui sauvent des Français ? C'est un genre de" D-Day" économique qui s'est joué ces dernières heures à Lyon. "Les 395 salariés de Société d'innovation et de technologie de Lyon (Sitl), ex-usine lyonnaise du groupe FagorBrandt devraient être repris par le groupe américain Cenntro Motors" indique l'AFP.

Le tribunal de commerce de Lyon a prononcé ce vendredi 6 juin la suspension de sa décision au vendredi au 18 juin, le temps que le terrain devienne propriété du Grand Lyon. Placée en redressement judiciaire en janvier 2014, la Sitl faisait face au tribunal de commerce de Lyon ce vendredi.

395 salariés sauvés sur les 400 menacés ?

Après le désistement il y a quelques jours de l'industriel isérois Emmanuel Delepoulle aidé par des capitaux en provenance d'Abu Dhabi, tous les espoirs de reprise reposent désormais sur l'entreprise Cenntro Motors.

L'entreprise américaine propose de reprendre 395 salariés sur les 400 que compte l'usine de Gerland. Reportée au 18 juin, la décision du tribunal de commerce devrait offrir un épilogue heureux aux salariés lyonnais.