Jordan Bensemhoun avait 22 ans et était originaire de Vénissieux. Ce jeune soldat franco-israélien a trouvé la mort dimanche lors de l'offensive de Tsahal dans la bande de Gaza, selon nos confrères du Nouvel Observateur. L'information a été confirmée par l'armée israélienne.

Le jeune homme avait quitté la France pour Israël, sans sa famille, en 2008, afin de poursuivre son cursus dans un internat qui collaborait avec le système scolaire français, avant d'être mobilisé par l'armée.

La communauté juive sous le choc

Un rassemblement en sa mémoire a réuni plus de 300 personnes lundi soir à la synagogue Chaaré Tsedek dans le 8e arrondissement de Lyon, où vit toujours sa famille. "L’information circulait depuis ce matin. Nous sommes tous sous le choc, d’autant que ce drame intervient dans un contexte très inquiétant pour la communauté juive, aussi bien en France qu’en Israël", a déclaré à nos confrères un participant à la cérémonie.

Toujours selon le Nouvel Observateur, un autre soldat franco-israélien, âgé de 22 ans, appartenant à la même brigade aurait également été gravement blessé au cours de l'explosion d'une mine, au passage d'un véhicule blindé. La victime serait actuellement soignée à l’hôpital de Beersheva, dans le sud du pays. Jordan Bensemhoun sera quant à lui inhumé mardi dans le carré militaire du cimetière de la ville côtière d’Ashkelon, en Israël.