Nouveau détail troublant qui vient s'ajouter dans la compréhension du geste d'Andreas Lubitz, copilote de l'A320 qui aurait volontairement provoqué le crash, mardi 24 mars, de l'avion de la compagnie Germanwings dans les Alpes de Haute-Provence, engendrant la mort de 150 personnes.

EN SAVOIR +
>> La 2e boîte noire le confirme : Andreas Lubitz a agi volontairement

>> Suivez les dernières informations en direct sur le crash de l'A320

>> Andreas Lubitz, sa dépression et le déni de Lufthansa

Sisteron, puis la Seyne-les-Alpes

En effet, un ami des parents du copilote de 28 ans a confié à metronews que ce dernier avait fréquenté, alors âgé de 9 ans, entre 1996 et 2003, l'aéroclub de Sisteron, situé à 69 km en voiture du Vernet, au coeur du Massif de l'Evêché. Avec ses parents, il logeait au camping attenant à l'aéroclub et était décrit comme "un garçon normal" par ceux qui l'ont fréquenté. Après quoi, il a alors rejoint le club de Seyne-les-Alpes, toujours en compagnie de ses parents.

La région comprend quantité de clubs de vol à voile, où nombre de touristes allemands, particulièrement attachés à ce sport, vont et viennent dès le mois de mars.

"On a l'impression qu'il a modifié sa trajectoire pour venir ici"

Les deux aéroclubs de Sisteron et Montabaur étant jumelés, "ses parents venaient y faire du planeur, confie Francis Keser, designer sur planeur à l'aéroclub de Sisteron. Il connaissait bien les lieux" De quoi penser qu'il aurait pu se crasher intentionnellement sur place ? "On ne pourra jamais comprendre une telle folie", reprend le designer, qui concède : "Ça commence à faire beaucoup de coïncidences. S'il est venu au club de Seyne, c'est troublant. Il y a probablement une relation."

Jean-Pierre Revolat, instructeur de l'aéroclub, est plus catégorique : "C'est mon opinion, je ne peux pas le garantir, mais on a l'impression qu'il a modifié sa trajectoire pour venir ici." De quoi donner plus d'épaisseur à la thèse de la préméditation qui hante les esprits depuis les révélations de ce jeudi matin.

EN SAVOIR +
>> L'incroyable scénario : seul dans le cockpit, le copilote a fait s'écraser l'appareil
>> Les précédents cas de suicide du pilote avec l'avion