Rebondissement suite à l’incendie de l’incinérateur de Fos-sur-Mer, le 2 novembre dernier. L’exploitant du site, EvéRé, a annoncé mercredi soir dans un communiqué avoir porté "plainte contre X pour incendie volontaire" suite au sinistre du mois dernier qui avait ravagé une partie des installations.

A ce jour, aucune explication n’avait été fournie sur les raisons de l’incendie. "Cette plainte fait suite à la remise d’un rapport de l’expert mandaté par nos assurances, qui exclut dans ses conclusions toute cause accidentelle dans l’origine du sinistre et considère la thèse d’un incendie d’origine volontaire comme la seule plausible", précise EvéRé dans le communiqué.

De sérieux dommages

Le 2 novembre dernier, l’incendie avait été détecté entre 2 heures et 2 heures et demie alors qu'une dizaine de personnes se trouvaient sur le site de traitement des déchets. Le feu avait pris dans l'unité de méthanisation, une enceinte fermée et non accessible au public.

Le centre de tri avait été ravagé et l’unité de valorisation organique des déchets avait été en partie touchée. "La société EvéRé, qui tient pour essentiel la sécurité de ses salariés et veille avec rigueur à la qualité et à l’entretien de son site, suivra avec vigilance l’enquête qui sera menée", conclut le communiqué.