Une nuit, à 2h15 précises, presque tous les habitants de la planète ont disparu. Les survivants sont rares et désemparés, mais certains sont amenés à se croiser et tous ressentent cette même menace qui plane au-dessus d’eux… C’est ainsi que démarre le phénomène Yesterday is Gone, un thriller en plusieurs volumes qui débarque le 10 mars en France chez Fleuve Editions.

Pour les fans du genre post-apocalypse
Difficile de résister à un tel point de départ, mais les auteurs ne se contentent pas d’intriguer les lecteurs avec une « banale » situation post-apocalyptique. Sean Platt et David Wright, co-fondateurs du collectif Inkweel, ont en effet opté pour un découpage en six saisons de six épisodes, tel un format série télé. Et à l’instar des meilleures productions du petit écran, ils ont soigné leurs personnages – un journaliste à la recherche de sa famille, un jeune garçon livré à lui-même ou encore un sérial-killer inquiétant - pour en faire des héros dont il faut à tout prix connaître le destin (lire un extrait).
La littérature nous pousse souvent à nous plonger dans des situations improbables, mais la frustration de terminer un livre et son univers est souvent très cruelle. Aussi, en adoptant les codes des séries télé, Yesterday is Gone parvient à concilier plaisir de lire et addiction, capable de rassembler des hordes de fans aussi accros que ceux de Walking Dead ou encore Dexter.

Une collection de spécialistes
Qu’ils optent pour la version papier ou numérique, les amateurs de Yesterday Gone devront ainsi fébrilement s’adapter au rythme des parutions. En livre, les quatre premiers épisodes de la saison 1 seront disponibles en mars, puis en juin. Et il faudra ensuite patienter jusqu’en septembre pour découvrir la saison 2. Pour les plus addicts, un nouvel épisode est disponible chaque mois en version ebook chez les principaux elibraires.
Avec cette saga – véritable phénomène aux Etats-Unis avec plus de 400 000 exemplaires vendus, Fleuve Editions inaugure la nouvelle version de sa mythique collection « Anticipation ». Désormais baptisée « Outre Fleuve » et présentée sous une nouvelle maquette, elle valorise tous les genres liés à l’imaginaire. Une tendance qui n’a jamais été si populaire et qui s’illustre à merveille avec un récit du niveau de Yesterday is Gone.