A croire que les bouchons à Nantes font parfois sortir les automobilistes de leurs gonds. Mais il est tout de même rare qu’ils en viennent aux mains. C’est pourtant une histoire de ce type que le tribunal avait à trancher, hier mercredi.

Il y a quelques jours, boulevard Einstein à Nantes, un chauffeur-livreur, qui se fait serrer de très près par une voiture à l'arrière. Pour rallonger la distance de sécurité entre les deux véhicules, il "met un petit coup de frein, histoire d’allumer ses feux", rapporte Ouest-France. Derrière lui, l’automobiliste aurait pu ralentir. Mais au contraire, apparemment pressé, il cherche à doubler le chauffeur. Sans succès. Et, sans doute exaspéré, il a profité du premier feu rouge pour sortir de sa voiture, se précipiter vers le véhicule du livreur et l’asperger à l’aide d’une bonbonne de gaz au poivre, deux fois.

"Les yeux plein de larmes, le livreur a fini par mettre une 'balayette' aux jambes de son agresseur", précise le journal. Les deux hommes ont porté plainte, mais c’est l’automobiliste qui a été condamné. Il écope de deux mois de prison avec sursis.