Ce Nantais risque de se souvenir longtemps de son acte de bravoure, le 8 juillet dernier. En passant rue Paul-Bellamy, le quinquagénaire tombe sur un homme, qui malmène une prostituée, en larmes. Il s’interpose. Et reçoit aussitôt un violent coup de poing dans l’œil, suivi de deux autres. Le bilan médical est lourd : fracture orbitale et décollement de la rétine. Malgré les opérations, il ne voit plus. "J’ai juste dit: ce n’est pas la peine de la faire pleurer", a expliqué la victime mercredi soir.

Hier, son agresseur présumé, âgé de 41 ans, était en effet jugé en comparution immédiate au tribunal correctionnel. Ouest-France, qui retranscrit l’audience, rapporte la réaction d’un juge "estomaqué par la brutalité de la scène" : "Même avec des dizaines d'années d'expérience professionnelle, c'est extrêmement rare de voir un coup de poing si violent qu'il provoque la perte d'un œil".

Une enquête de personnalité confiée à un juge d'instruction

A la barre, le quadragénaire dit en fait ne plus supporter la présence de prostituées en bas de son immeuble. Il aurait discuté avec elles, leur demandant de partir. La version de ces femmes témoins de la scène est un peu différente, précise Ouest-France. D’après le journal, "il aurait voulu avoir des relations sexuelles à plusieurs reprises mais elles auraient refusé en raison de sa violence."

L'agresseur a été jugé mercredi à Nantes. Le procureur avait requis une peine de 5 ans de prison, mais les juges ont repoussé la décision, demandant une enquête approfondie à un juge d’instruction, pour mieux cerner la personnalité du suspect. Ce dernier a été mis en examen et placé en détention provisoire.