Le haut fonctionnaire surdiplômé devra encore patienter. Ce lundi matin, le tribunal correctionnel de Paris a fait savoir qu'il prorogeait son jugement d'une semaine dans le dossier de l'homme accusé d'avoir versé un produit nocif sur le matelas d'un couple de Roms dans le quartier de la place de la République à Paris. 

Les motivations de cette prorogation n'étaient pas connues lundi matin, les vacances de Pâques, comme les ponts, pourraient en être la cause. Le jugement est désormais attendu le 19 mai à 9 heures à la 29e chambre du tribunal correctionnel de Paris. 

Les faits avaient été commis le 16 janvier 2014. Le 7 avril dernier, au cours de l'audience, le parquet avait requis trois mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende contre le prévenu. Son avocate avait plaidé la relaxe.