Ici, pas question de "mec" ni de chariot. Depuis plus d'une semaine, c'est un prêtre que le Séminaire de Paris propose "d'adopter". Le 29 juin, six futurs prêtres se verront en effet consacrés lors d'ordinations sacerdotales qui se tiendront à l'église Notre-Dame de Paris. Pour créer un lien plus fort avec les paroissiens, le Père Stéphane Duteurtre s'est appuyé sur le web, en créant le site "adoptunfuturprêtre" . Il permet d'après lui à "n'importe qui de s'inscrire" et offre la possibilité "à ceux qui maîtrisent ces modes de communication de prendre part à cette initiative".

Une fois votre adresse email déposée sur le site internet de l'institution ecclésiastique, vous recevrez un courriel vous donnant le nom d'un des six futurs prêtres à "parrainer". On vous demandera alors d'effectuer quotidiennement, à la manière d'un devoir à la maison, une courte prière pour entourer l'ordinand. Ici, le choix est accessoire: le nom du membre du clergé est désigné aléatoirement. Plus de 1.000 personnes se sont déjà inscrites depuis la création du site, il y a une semaine. Cette initiative permet aux futurs prêtres d'être "bien inspirés par l'Esprit Saint", selon le Père Duteurtre. "Avant l'Ordination, on peut être traversé par l'inquiétude ou le doute. Ils savent que des gens prient pour eux, d'une certaine façon, cela les conforte".

"Pour faire chauffer l'ambiance"

Déjà, le 13 mars dernier, premier jour du conclave qui avait consacré le pape François, une initiative similaire avait vu le jour avec le site anglophone adoptacardinal.org. Il permettait à quiconque le désirait de soutenir l'un des 115 cardinaux éligibles - tiré encore au hasard - pour succéder à Benoit XVI en priant pour lui. La version française avait totalisé plus de 28 000 participants.

L'Église fait donc un effort indéniable pour rafraichir son image et balayer certaines poussières conservatrices qui ternissent son image chez les plus jeunes. Le 12 décembre 2012, Benoit XVI (@pontifex pour les twittos) envoyait par exemple le premier tweet de l'histoire des papes. D'ailleurs, le Père Duteurtre ne le cache pas. Cette mise en scène, c'est aussi "pour faire chauffer l'ambiance" avant la fête prévue le 29 juin. Pour véhiculer leur message, les six nouveaux prêtres pourront profiter de leur première messe commune qui se tiendra le mardi 2 juillet, à 12h15, au sein de la Basilique de Notre-Dame des Victoires.