C'est officiel, Paris accueillera les Gay Games en 2018. Mais certains voient déjà plus loin : à l'horizon 2025. Ils verraient bien la capitale accueillir l'exposition universelle. Demain (mardi), le Sénat va accueillir un grand colloque pour réfléchir à la question. Et l'Assemblée nationale vient d'ouvrir une mission parlementaire pour "mesurer l'intérêt culturel, économique, social et diplomatique" d'organiser un tel événement. Ses travaux devraient débuter début 2014.

Le député-maire (UDI) Jean-Christophe Fromantin et le sénateur Luc Carvounas (PS) planchent sur le sujet depuis plus d'un an, au sein de leur structure ExpoFrance 2025. "La France a besoin d'un événement catalyseur d'énergie. Une exposition universelle permettrait de rassembler et de porter à l'extérieur, la vision d'un pays ambitieux et dynamique", explique Jean-Christophe Fromantin. Il imagine s'appuyer sur le Grand Paris. "Le Grand Paris a besoin d'être associé à un moment fort, qui lui donne une identité, se justifie l'élu. D'autant plus qu'à cette époque, nous pourrons utiliser des structures existantes". Une kyrielle de grandes entreprises (Bouygues, LVMH, Carrefour, Suez…) a déjà affiché son soutien au projet.

Couvrir le périphérique grâce aux pavillons

L'exposition universelle fait aussi rêver les radicaux de gauche parisiens (PRG), qui y voient l'occasion idéale pour faire évoluer les frontières de la capitale. "Organisons l'expo sur le périphérique ! s'enthousiasme Jean-Bernard Bros, adjoint au tourisme à la mairie de Paris. Les pays organisateurs seraient chargés de construire leurs pavillons sur la voie. Cela nous permettrait d'en finir avec cette ceinture qui nous coupe de la banlieue". Le PRG voit plus loin : l'organisation de référendums locaux, dans les communes limitrophes, pour savoir si elles veulent devenir un nouvel arrondissement de Paris.

Officiellement, les candidatures doivent être déposées en 2016. Le bureau prendra lui sa décision en 2018. La dernière exposition universelle avait eu lieu à Paris en 1900. Elle avait vu s'ériger le petit et le Grand Palais ainsi que le pont Alexandre III. Elle a accueilli plus de 50 millions de visiteurs.