Une fois n'est pas coutume, la circulation sur le RER B était fluide jeudi matin au nord de Paris. Heureux hasard ou conséquence de la nouvelle desserte opérée sur la ligne depuis le 2 septembre ?

Depuis trois jours, le projet "RER B Nord + " est mis en œuvre entre Le Bourget et Gare du Nord. Près de 300.000 usagers concernés bénéficient désormais d'un train toutes les trois minutes, soit 20 trains par heure contre 8 trains par heure auparavant. Un rythme de métro pour cette ligne désormais exclusivement omnibus qui doit permettre de fluidifier le trafic chargé au nord de la capitale.

250 millions d'investissements

Une opération jugée "nécessaire pour améliorer les trajets quotidiens des centaines de milliers d'usagers" de cette branche, selon les déclarations du ministre des Transports Frédéric Cuvillier et du président PS de la région Jean-Paul Huchon, venus inaugurer jeudi matin le nouveau service.

Cette desserte accompagne, selon le vice-président du Syndicat des transports d'Ile-de-France (Stif) Pierre Serne, un investissement de 250 millions d'euros qui a notamment permis la rénovation de 16 gares et la mise à niveau des quais. Des "gains de régularité" auraient déjà été constatés depuis lundi sur la ligne, selon l'élu écologiste.