En 2013, sur les 2.189.264 appels passés à la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), seuls 491.468 concernaient les services de secours. Pollueurs, malveillants ou abusifs, metronews vous livre quelques exemples des coups de fils passés au 18 (numéro d'appels national) et au 112 (numéro unique d’appel européen).

> L'appel de la poche
60 % des appels passés aux pompiers sont faits aujourd'hui via le 112, numéro unique d’appel européen. "96 % des appels 112 sont des 'pollueurs' surnommés chez nous 'appels de poche', explique le lieutenant-colonel Samuel Bernès. Le portable est dans le sac à main ou la poche, et compose seul le numéro. Au final, nous comptons 700.000 appels de ce type par an soit 2000 appels par jour."

> La blague d'adolescent
"Il s'agit principalement d'enfants et d'adolescents qui s'amusent et qui ont envie d'entendre les sirènes, de voir le camion rouge des pompiers arriver et la grande échelle, détaille le lieutenant-colonel Bernès. Chaque appel passé par un mineur est bien sûr pris en compte. Toutefois, même si nous arrivons très vite à cerner s'il s'agit ou non d'une farce, cela nous prend beaucoup de temps, d'autant que le doute profite toujours au requérant."

> La femme qui a "envie de parler"
Il y a six mois, une femme dépressive qui avait besoin de parler a battu un record en appelant les pompiers 4000 fois en deux mois. Après plusieurs interventions inutiles, la BSPP a fini par porter plainte.

> La porte claquée 
Ceux et celles qui ont claqué leurs portes avec les clés dessus ne doivent pas composer le 112 ou le 18 pour qu'ils l'ouvrent. "Les pompiers ne sont pas là pour ça, rappelle-t-on à la BSPP. Certains n'ont pas hésité à mentir en disant qu'ils avaient laissé quelque chose sur le feu pour que l'on intervienne."

> La disparition du hamster
Parmi les histoires qui font rire les pompiers, cette anecdote du monsieur qui avait perdu son hamster dans sa cuisine et qui les a appelés à la rescousse. Les soldats du feu peuvent intervenir dans certains cas quand il s'agit des bêtes. Un animal domestique en péril, des animaux dangereux comme deux mygales retrouvées dans un bonzaï ramené par des touristes…

> Le frigo oublié
Les soldats du feu ne sont pas des déménageurs. Il y a peu, une femme a appelé le 18 parce qu’elle avait besoin d'un élévateur pour descendre son frigo. La requérante venait de recevoir son nouvel appareil électroménager mais n'avait pas fait enlever l'ancien. "Après lui avoir indiqué que ce n'était pas du ressort des sapeurs-pompiers, l'opérateur s'est vu répondre : "Mais, vous servez à quoi alors ?!" raconte la BSPP.