Jamais deux sans trois. Pour la troisième fois consécutive, l'acteur Gérard Depardieu est cité à comparaître le 5 avril devant le tribunal correctionnel de Paris pour répondre du délit de conduite en état d'ivresse. Faute de s'être présenté, le 13 décembre 2012 puis le 8 janvier 2013, à une audience dite de "plaider coupable", formule simplifiée permettant d'éviter un procès, le comédien sera jugé le 5 avril devant la 29e chambre du tribunal correctionnel.

Attendu, il n'est jamais venu

Début janvier, alors que les magistrats et les journalistes venus en nombre l'attendaient de pied ferme, son avocat Me Eric de Caumont avait indiqué que Gérard Depardieu ne viendrait pas. Il avait justifié l'absence de l'acteur en indiquant que celui-ci avait un rendez-vous professionnel qu'il ne pouvait manquer. Gérard Depardieu était au Monténégro pour rencontrer Abel Ferrara afin de préparer son interprétation au cinéma de Dominique Strauss-Khan.

Interrogé par des journalistes sur les faits à l'occasion d'une conférence de presse, l'acteur avait affirmé que le jour du délit, il n'était pas ivre mais "fatigué". Il avait ajouté qu'il ferait tout pour se présenter au tribunal le jour de son procès, une fois la date fixée.

Le 29 novembre 2012 à Paris, victime d'un accident de scooter sans gravité, il avait été contrôlé avec une alcoolémie d'1,8 g par litre de sang, alors que le taux autorisé en France est limité à 0,5 g. Il encourt 4.500 euros d'amende et une peine pouvant aller jusqu'à deux ans de prison, en plus d'un retrait de 6 points sur le permis de conduire.