Il n'y a à présent qu'une représentation à Paris et il ne faudrait la manquer sous aucun prétexte. Ce lundi en effet, la compagnie Irène Tassembédo et l'association Amakal présentent à 20h30 à la Maison des cultures du monde 101, boulevard Raspail (6e) Sini Siko ou le rêve de demain.

Pour "un monde de paix"

Ce spectacle unique mêle "pas de danses classique et africaines rythmés de sonorités diverses en live" précisent les organisateurs. "Ici, le thème évoqué est l’espoir, l’espoir recherché par les jeunes en se jetant dans les bras de l’Ailleurs, de la découverte, de l’aventure, ajoutent-ils. Mais cette aventure est mise à mal par les problèmes d’intégration dans le pays hôte, quand bien même c’est la quiétude qui est recherchée. Cette création appelle tous les êtres humains à s’aimer pour que subsiste un monde de paix".

Née au Burkina Faso, Irène Tassembédo est une figure de la chorégraphie moderne de l’Afrique contemporaine. Depuis près de trente ans, elle développe un travail chorégraphique original, alliant danse contemporaine et danse africaine, qui s’inscrit résolument dans le temps présent, tout en réinventant le langage de la danse. Dans le cadre de sa venue, cette ancienne élève de l’Ecole Mudra-Afrique de Maurice Béjart à Dakar donnera aussi des ateliers de danse afro-contemporaine à Micadanses (6 rue Geoffroy l'Asnier, 4e) les 27, 28 et 29 novembre.

Tarif : 20 euros. Les recettes seront reversées pour soutenir l’Ecole de Danse Internationale d’Irène Tassembédo qui œuvre pour la professionnalisation de la formation artistique en Afrique.  Renseignements auprès de l'association AMAKAL au 06 37 01 34 77 ou sur www.amakal.org .Informations également disponibles auprès de la  Maison des Cultures du Monde, 101 Boulevard Raspail, 6e. Tél : 01 45 44 72 30