Le Mur pour la paix encore vandalisé. Le maire de Paris, Bertrand Delanoë, a condamné lundi des inscriptions inscrites sur le monument installé sur le Champ-de-Mars (7e arrondissement) et créé par l'artiste Clara Halter, épouse de l'écrivain Marek Halter.

D'après une image publiée dimanche sur Twitter, on peut y lire "Vive la shoananas", référence à la Shoah mais aussi à un sketch de l'humoriste très controversé Dieudonné. Contactée, la maire de Paris a précisé que d'autres inscriptions "en gros caractère" avaient été trouvées sur le monument : "quenelle" (en référence au geste polémique inspiré par le même Dieudonné), "Valls = fasciste" à l'adresse du ministre de l'Intérieur Manuel Valls, mais aussi "Vive le roi".  

"Ce détournement d'un monument symbolisant la paix et la concorde pour exprimer un message insultant à forte connotation antisémite est à la fois minable et scandaleux", a jugé le maire de Paris, dénonçant, une "atteinte aux valeurs démocratiques de Paris et à la cohésion de la société parisienne".