Elle avait promis de quitter les lieux "avant la trêve hivernale". C'est désormais chose faite pour Frigide Barjot, qui est en train d'empiler ses cartons, dans le 15e arrondissement de Paris. "Je signe mon nouvel appartement le 27 octobre. Le 28 ça devrait être plié" nous confirme au téléphone la principale intéressée, qui préfère désormais se faire appeler "Virginie Tellenne". Une information confirmée par plusieurs sources à la mairie de Paris, qui évoquent une "remise de clefs" le mardi 29 octobre. Cinq déménageurs seraient actuellement devant le domicile de la militante pour la Famille.

La justice avait ordonné il y a un an l'expulsion de Frigide Barjot et de son mari de ce HLM qu'ils occupent dans le 15e arrondissement de Paris. Depuis le mois de juin, son bailleurs social avait même demandé à la préfecture de police de faire usage de la force publique pour récupérer ce duplex de 173 m2 avec terrasse, situé à quelques centaines de mètres de la tour Eiffel. 

Propriétaire de plusieurs appartements

Les époux avaient été assignés en juin 2013 par la Régie Immobilière de la Ville de Paris (RIVP) qui demandait la résiliation des baux de leur logement intermédiaire à loyer libre, arguant "deux infractions graves", notamment d’avoir utilisé leur logement à des fins commerciales. Quelques mois plus tard, le tribunal d'instance avait ordonné leur expulsion. Mais depuis, Frigide Barjot, qui dénonçait une décision "politique", refusait de déménager.

Le couple, qui est déjà propriétaire de deux appartements à Paris, aurait acheté un autre bien, dans le privé. Frigide Barjot-Tellenne ne va cependant pas très loin. Le nouvel appartement qu'elle a acquis avec son mari, se situerait également dans le 15e arrondissement.

"Les cartons on s'en fout, nous lance l'ex-égérie de la Manif pour Tous. Ce qui compte, c'est de continuer à débattre de l'avenir de notre mouvement, de la politique familiale. Ce déménagement, c'est une polémique pour contribuer à brouiller le message venu de la société civile". La militante nous indique qu'elle doit rencontrer cet après-midi la secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol. Il y a un mois, elle avait lancé une association, "Les Zamis de Frigide Barjot", afin de recueillir des dons, pour l'aider dans son combat.