L'opération était presque parfaite. Il n'avait juste pas prévu la chute. Vendredi soir, un jeune homme de 19 ans a réussi à s'introduire jusqu'à la galerie du Museum d'Histoire Naturelle de Paris (5e arrondissement) qui abrite des milliers de squelettes. Là, il se saisit d'une tronçonneuse et sectionne l'une des défenses d'une éléphante offerte à Louis XIV par le roi du Portugal en 1668.

Le dentiste-amateur s'enfuit par la fenêtre de la "galerie d'anatomie comparée" qu'il avait brisée pour s'introduire dans le Muséum, avec son butin sous le bras. Il laisse sur place son engin, encore allumé, ce qui éveillera l'attention des gardiens du musée.

Le mobile du crime toujours mystérieux

Sauf que le jeune-homme avait beau savoir manier la tronçonneuse, il n'avait par contre pas de talents d'acrobates. Le retour sur terre a donc été brutal. Arrêté par la BAC dans une rue voisine du Muséum, situé dans le 5e arrondissement de Paris, le jeune homme, d'abord placé en garde à vue, a dû être hospitalisé car il s'était blessé au pied.

Pour l'instant, ni l'identité du jeune homme ni le mobile du "crime" n'ont été dévoilés. En décembre 2011, rappelle Le Parisien, une corne de rhinocéros blanc avait été volée au musée de la Chasse et de la nature à Paris par des malfaiteurs qui avaient utilisé du gaz paralysant contre les surveillants. Elles peuvent se vendre à plusieurs dizaines de milliers d'euros sur le marché asiatique.